Goto main content

Décès de l'abbé Antoine Sirois

Nouvelles 2018-08-09
Antoine_Sirois_Web.jpg

Courtoisie: Murirs

Le nom de l’abbé Antoine Sirois est peut-être méconnu du grand public, mais l’œuvre de ce prêtre-éducateur et auteur décédé le 4 août dernier, à l’âge de 92 ans, demeure. Ses réalisations sont telles, que celui-ci a même été immortalisé sur la murale du Collège du Sacré-Cœur, conçue par l’organisme Murirs.

« M. Sirois restera toujours une source inestimable d’information par ses écrits et ses nombreuses recherches, outils indispensables pour la réalisation des murales de Sherbrooke. Quel beau legs pour l’histoire de notre patrimoine, de notre ville, quel extraordinaire cadeau il nous a offert !

Voilà pourquoi il fut immortalisé, aussi bien pour son aide dans la sélection des auteurs des Cantons de l’Est identifiés dans cette murale, que pour son implication engagée de sherbrookois, à l’image du titre de la murale ou il est illustré : « Cœur, Culture et Pédagogie ».

Sherbrooke vient de perdre un grand homme, un être passionné d’une connaissance exceptionnelle. Un homme généreux, sympathique, il fait maintenant partie intégrante des murales, mais surtout de l'histoire de Sherbrooke. Des générations à venir s'inspireront de ses précieux écrits et de ses recherches! », raconte Serge Malenfant, président de Murirs.

L’abbé Antoine Sirois a été ordonné prêtre en 1949 dans l’archidiocèse de Sherbrooke. Professeur émérite de l’Université de Sherbrooke et docteur de l’Université de Paris-Sorbonne en littérature comparée, l’homme était également membre de la Société royale du Canada depuis 1993. Cette organisation canadienne regroupe d’éminents chercheurs et créateurs dont les connaissances sont utilisées pour l’avancement du savoir.

Ce dernier a publié de nombreux articles sur la littérature québécoise et canadienne ainsi que sur l’histoire régionale. Il a également contribué à la publication d’ouvrages de référence dont le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec dans les années 1980.

Son travail lui a valu de nombreuses distinctions dont la plus récente est le Prix La Tribune de la Société d’histoire de Sherbrooke, remis en 2001. Auparavant, il avait notamment reçu le prix Gabrielle Roy en 1987, le prix d’Excellence de la Ville de Sherbrooke, catégorie carrière, en 1991 et  obtenu le titre de Bâtisseur, remis par l’Association des diplômées et diplômés de l’Université de Sherbrooke, en 2000.

C’est à Ottawa que l’abbé Antoine Sirois a vécu ses derniers jours. La famille recevra les témoignages de sympathie le vendredi 17 août prochain, de 14 h à 17 h, à la Coopérative funéraire de l’Estrie, au salon de la rue Short. Le service religieux aura lieu le lendemain, samedi 18 août, à l’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours de Sherbrooke, dès  11 h.

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2018 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.