Goto main content

Le GPS : Un itinéraire pour aller à la périphérie

Nouvelles 2019-12-30
GPS.jpg

Texte tiré de la revue Ensemble

Hiver 2019-2020

En décembre 2018, nous avons reçu une formation sur le GPS (La Gang de Pèlerins Solidaires), formule de catéchèse utilisée dans le diocèse de Nicolet. En mai dernier, après une année éprouvante, nous avons parlé de nos déceptions au sujet de la catéchèse, et nous avons regardé les possibilités de notre milieu.

Nous avons alors choisi une équipe constituée de Louise Denis, Maryse Landry, Francine Gaudreau et moi-même, Marie-Josée Boulet pour l’Unité pastorale Sainte-Marie-du-Lac et la paroisse Saint-Joseph-des-Monts. C’est une belle expérience d’Église, et cela permet d’unir nos forces, nos talents et nos ressources.

En juin, nous avons réuni les catéchètes et quelques autres personnes des deux secteurs afin de leur présenter le GPS (Gang de Pèlerins Solidaires). Isabelle Lauzon des Services diocésains a participé activement à la rencontre. Pendant cette soirée, déjà une dame s’est proposée pour faire du pain avec une catéchèse en utilisant la thématique du levain dans la pâte et le Royaume de Dieu. Nous étions emballés ! C’était parti ! Nous avions déjà un beau projet en route ! D’autres personnes également ont exprimé des idées, des projets, tous intéressants, surprenants… D’autres étaient enthousiastes, mais ne voyaient pas comment elles allaient pouvoir collaborer au projet, mais voyaient tout cela de façon très positive.

Cependant, tout était encore très embryonnaire… Au mois d’août, nous nous sommes donné un échéancier pour les deux secteurs. Ce fut un tournant majeur ! Cet outil a permis de se donner des objectifs clairs à réaliser dans le temps et de déterminer les étapes pour y arriver. Le GPS prenait forme ! Et dans nos têtes, la mentalité du GPS devenait de plus en plus claire.

Les 21 et 22 septembre dernier, nous avons présenté le GPS aux paroissiens et nous les invitions à venir à une rencontre le 24 septembre avec un ou des projets, ou simplement par intérêt ! Lors de cette rencontre, nous avons remis à tous des feuilles pour rédiger leurs projets et à notre grande surprise, nous avons eu une belle récolte de projets tous très différents et emballants ! De belles idées qui créaient des liens entre la vie concrète et des récits bibliques. Tout cela nous émerveillait ! Nous ne pouvions que rendre grâce à Dieu !

Ensuite, le vrai travail a commencé. Organiser un calendrier, soumettre des dates à ceux qui ne savaient pas trop où placer leur activité, relancer les gens qui avaient des idées, mais qui n’avaient pas remis leurs feuilles de projets, faire des affiches pour les rencontres d’informations aux parents et tenir les « Portes ouvertes ». Nous avons même « osé » contacter des endroits particuliers, des gens qui ne viennent pas dans nos églises ! Nous avons été extrêmement surprises et impressionnées de l’enthousiasme reçu. On se sentait dans nos petits souliers en les contactant, mais leur accueil nous a donné des ailes !

Les gens étaient tellement heureux que nous les interpellions et ils trouvaient que le projet était beau ! Ce sont parfois eux qui nous proposaient des liens bibliques avec les activités offertes chez eux ! Devant tout cela, nous étions dans l’émerveillement. Une des phrases qui revenaient régulièrement entre nous était : « On cueille un fruit mûr ! »

Puis, enfin, nous arrivions aux rencontres d’information des parents… Nous ressentions un peu d’appréhension, mais les commentaires, l’accueil du projet avaient tellement été bons ! Les parents nous écoutaient en souriant, en hochant la tête. Il est également arrivé de sentir la quête de sens que ces parents portaient derrière la demande de sacrement en abordant ce que l’on souhaitait leur faire vivre. Ils étaient enchantés !

Un soir, après une rencontre, j’ai reçu un message d’une mère qui disait : « Mon fils a hâte à l’inscription et ma fille voudrait refaire de la catéchèse ! » Celle-ci a maintenant 15 ans… Je me suis dit qu’il faudrait bientôt penser à la pastorale des adolescents. Parfait ! Faut croire que le Seigneur ouvre le chemin devant nous… Le fruit est mûr !

Marie-Josée Boulet pour l’Équipe du GPS

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2020 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.