Goto main content

Femmes et filles chrétiennes en situation minoritaire
Un phénomène méconnu

Nouvelles 2022-02-14
PLeurs.jpg

Le mardi 8 mars prochain, Journée internationale des femmes, Aide à l’Église en Détresse Canada (AED) organise une visioconférence pour présenter le tout dernier rapport de l’organisation Entendez ses pleurs – L’enlèvement, la conversion forcée et la victimisation sexuelle des femmes et des jeunes filles chrétiennes (voir les détails pour l’inscription au bas de la page).

« Il était temps qu’on commence à aborder ce phénomène tout à fait méconnu », indique Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED. « Dans les six pays qui font l’objet du rapport, il est maintenant beaucoup plus clair que le fait d’être minoritaire joue un rôle direct dans la violence ignoble infligée aux femmes. Comme les victimes portent rarement plainte, à cause de services de police bien connus pour leur inaction, ou bien parce qu’elles se taisent par peur de représailles, il est extrêmement difficile de documenter ce phénomène pourtant bien réel. »

Le rapport fait état de cas rapportés à l’Aide à l’Église en Détresse (AED) ou à d’autres organismes internationaux, et fait aussi témoigner des femmes de six pays : le Nigeria, le Mozambique, la Syrie, l’Irak, le Pakistan et l’Égypte. « Par exemple, malgré les traumatismes qu’elle a subis, Maira Shabhaz a signé l’avant-propos de ce document. Il faut du courage et une détermination inouïe, alors qu’elle et sa famille doivent toujours se cacher afin d’échapper aux menaces de mort qu’elle reçoit », explique Mme Lalonde.

En avril 2020, la jeune Pakistanaise a été enlevée à l’âge de 14 ans, torturée et violée. « Tout a été enregistré et un film en a été fait », écrit-elle dans l’avant-propos. « On m’a fait chanter. On m’a forcée à signer un certificat montrant que je m’étais convertie et que j’avais épousé mon ravisseur. On m’a dit que si je refusais, ma famille serait tuée ». Elle a réussi à fuir son ravisseur en août 2020.

« Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres », indique Mme Lalonde « et le fait qu’elle fasse partie de la minorité chrétienne est l’un des éléments qui expliquent ce qui lui est arrivé et comment son cas a été traité par les autorités. »

Lors de la visioconférence du 8 mars prochain, l’un des coauteurs du rapport, John Pontifex, responsable de la presse et de l’information pour l’AED Royaume-Uni, parlera de ce qui a motivé la publication du rapport.

Inscrivez-vous dès maintenant!
Visioconférence Entendez ses pleurs, 8 mars 2022, à 17 h

Inscrivez-vous dès maintenant par le biais de la plateforme Eventbrite :
https://www.eventbrite.ca/e/inscription-entendez-ses-pleurs-262577846407?aff=erelpanelorg.

Le rapport peut être lu en format PDF sur le site web de l’AED Canada — https://acn-canada.org/wp-content/uploads/2021/12/HHC-International-CAN-FR_WEB.pdf

Source: Aide à l'Église en détresse

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2021 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.