Goto main content
DSCN9540_1.JPG
Saint_Jean_Baptiste_1.jpg
DSCN9548_1.JPG
DSCN9535_2.JPG

Église Saint-Jean-Baptiste

280, rue du Conseil
Sherbrooke, Qc, J1G 1J4

Surnommée la cathédrale de l’Est, l’église Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke surprend par ses vastes dimensions et la beauté de son architecture. Construite à l’époque où ce secteur de la ville était en grand développement, le bâtiment traduit la volonté des paroissiens d’entrer dans le mouvement d’urbanisation.

Construite entre 1905 et 1908 à côté de la première église Saint-Jean-Baptiste, celle que nous connaissons aujourd’hui adopte un style roman grandement prisé à l’époque. La première église en brique, construite en 1884, a rapidement été dépassée par l’évolution urbaine de l’Est sherbrookois, si bien qu’en 1889, l’idée d’agrandir germait dans la paroisse.

D’une hauteur de 276 pieds, l’édifice n’a rien à envier à l’archevêché et à la cathédrale, situés de l’autre côté de la rivière Saint-François. Au sommet, son triple clocher est le plus imposant du diocèse.

Son intérieur, vaste et lumineux, offre plus de 2000 places assises, entre autres grâce à ses trois jubés. Ici, tous les éléments du décor s’harmonisent à la taille de l’église. Avec ses immenses portes et ses fenêtres de 24 pieds de haut, l’illusion est parfaite. Son chemin de croix, importé d’Angers en France, est également imposant puisque chacune de ses œuvres est d’une grandeur de 7 pieds de haut.

Dans ce lieu à l’apparence classique, un vent de modernité souffle. Dès son inauguration, plus de 800 luminaires étaient intégrés au décor. Plusieurs installations électriques d’origine sont d’ailleurs toujours en place.

Les décorations de la nef, majoritairement confectionnées en plâtre, comportent des colonnes et des chapiteaux latéraux. Cet ensemble harmonieux et urbain contraste avec le chœur, qui adopte quant à lui une décoration plus élaborée due entre autres à la récupération de nombreuses œuvres d’art.

Son maître-autel impressionnant participe à la richesse du choeur. Composé de marbre et doté de petites colonnes en onyx, il est couvert d’une micromosaïque importée d’Italie représentant la Cène. En haut de ce dernier se trouve un déambulatoire qui donne accès aux jubés latéraux. Au passage, cet endroit permet d’avoir une vue imprenable sur l’immensité de l’église et donne accès à une autre petite chapelle, elle-même dotée d’un jubé.

L’église est l’une des rares sur le territoire de l’archidiocèse de Sherbrooke à disposer d’une crypte. En ce lieu, reposent toujours trois curés ayant desservi la paroisse, dont l’abbé Joseph Arthur Laporte, fondateur du sanctuaire du Sacré-Cœur de Beauvoir.

L’endroit présente également une reproduction d’un célèbre tableau peint par l’artiste Suzor-Côté. Celui-ci, qui illustre la première église Saint-Jean-Baptiste, rappelle les origines d’une communauté qui n’a pas tardé à connaître la prospérité. Entourée de plusieurs édifices religieux, elle participera grandement au développement de ce secteur de la ville de Sherbrooke.

DSCN9541_1.JPG
DSCN9565_1.JPG
DSCN9550_1.JPG

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2021 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.