Goto main content
DSCN9503_1.JPG
E038-Coaticook-Eglise-St-Edmond_1.jpg
DSCN9489_1.JPG
DSCN9510_1.JPG

Église Saint-Edmond

305, rue Saint-Jacques Nord
Coaticook, Qc, J1A 1H6

À Coaticook, l’imposante église Saint-Edmond ne laisse pas indifférent. Son clocher, qui se dresse à 175 pieds de hauteur, surplombe fièrement la ville.

L’église de style néo-gothique a été bâtie entre 1884 et 1888. Le long processus de construction s’est conclu par l’achat d’une première cloche, de l’orgue et du chemin de croix.

Le chœur de l’église regorge de boiseries minutieusement taillées. Le maître-autel, aux allures d’un château muni de croix, impressionne par sa hauteur et sa stature. Accrochées au plafond, quatre banderoles lumineuses de 55 pieds chacune embellissent les fêtes.

À l’arrière, un grand jubé accueille plusieurs places assises ainsi qu’un orgue Casavant à 25 jeux. À une certaine époque, deux jubés latéraux permettaient aussi aux fidèles de prendre place. Ceux-ci ont été retirés en 1964, faisant place à un grand espace lumineux.

Ici, les murs sont tapissés d’œuvres d’artistes locaux. On y retrouve notamment une immense toile réalisée par l’artiste Rose Birs-Desmarteaux. La dame, reconnue par plusieurs habitants pour ses œuvres sa personnalité excentrique, a vécu dans la région dans les années 60 et 70.

Dans toute l’histoire de l’église, celle des vitraux n’en est qu’à ses débuts. Confectionnés en 2003 par les élèves de secondaire 5 de la polyvalente La Frontalière, ceux-ci représentent des pans de l’histoire biblique et de la ville. L’éclairage de nuit apporte pour sa part un cachet particulier à ces œuvres colorées.

À l’arrière de l’église, le cimetière de 50 000 mètres carrés est l’endroit parfait pour marcher ou se recueillir. La première pierre de l’endroit, posée en 1855, témoigne de l’âge du cimetière, aménagé avant la construction de l’église. Depuis, la paroisse s’est dotée d’un columbarium intérieur, le premier de ce genre au Québec. Cette enceinte du dernier repos comporte aujourd’hui 230 habitacles.

Dans une église où les détails se dévoilent petit à petit, un mystère demeure. Les photos d’époque relatent la présence de six toiles de l’artiste Ozias Leduc accrochées dans le chœur. Cependant, depuis la fin des années 50, la paroisse en a perdu la trace. Ces œuvres de grande valeur, dédiées aux évangélistes et au notable saint Edmond sont toujours recherchées. Les retrouver permettrait un legs inestimable pour les générations futures.

 

DSCN9527_2.JPG
DSCN9499_1.JPG
DSCN9500.JPG

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2021 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.