Goto main content
 
DSCN8521_Web.jpg
 
DSCN8512_WEB.jpg

Saint-Louis-de-France

L’imposante église Saint-Louis-de-France à East Angus est le reflet de la période faste qu’a connu la municipalité avec les usines de pâtes et papier au début des années 1900.

L’église actuelle, bâtie entre 1921 et 1923, remplaçait alors une église devenue trop petite pour les besoins des paroissiens. Lors de la construction, qui s’élevait à l’époque à plus de 303 000 $, la croix avait été placée en direction des usines afin d’assurer une protection aux travailleurs.

Les plans ont été conçus par l’architecte Louis-Napoléon Audet qui est aussi à l’origine de la Basilique-Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke. Ici, l’ambiance demeure propice au recueillement puisque même durant les journées ensoleillées, l’endroit demeure sombre.

L’église Saint-Louis-de-France est l’une des rares sur le territoire de l’archidiocèse de Sherbrooke à posséder une crypte funéraire. L’église conserve ainsi l’âme, mais aussi le corps de ses premiers pasteurs.

Détails et ornements

Les autels et la chaire, de style gothique, ont été sculptés dans le bois de châtaigner, de même que les baldaquins et les flèches qui couronnent les statues du chœur.

Le curé en charge de la construction de l’église, l’abbé Rodrigue Plamondon, était reconnu à l’époque pour être un bâtisseur, un idéaliste, mais aussi un ami de l’art. Sa vision s’est ainsi concrétisée dans de superbes pièces telles le tabernacle qui provient de la firme Daprato à New York ou des lampes en bronze importées d’Italie, installées dans le sanctuaire.

Ce dernier n’a pas lésiné sur l’orgue qui a été construit sur mesure en 1927 par la réputée entreprise de Saint-Hyacinthe Casavant Frères. On raconte que celui-ci est si puissant que l’organiste qui a joué de l’instrument durant 65 ans n’a jamais osé l’utiliser à pleine capacité par crainte de faire éclater les vitraux.

Les vitraux occupent une place de choix et chacun a son histoire. L’église compte deux jubés dont l’un était destiné aux garçons et l’autre aux filles. Cette pratique a été délaissée dans les années 1960, mais encore, chaque jubé est agrémenté d’une rosace à l’intérieur de laquelle on retrouve des figures inspirantes pour la jeunesse de l’époque.

Il est aussi difficile de passer outre la série de vitraux destinée à saint Louis de France, patron des lieux. Ce dernier est le seul roi à avoir atteint la sainteté. Ses croisades, ses miracles et sa vie sont illustrés à travers les vitres de l’église qui porte son nom.

Programmation

 

Samedi 13 octobre

 

Dimanche 14 octobre

9 h à 16  h    

Visites guidées

*Prestations à l'orgue offertes selon la demande des visiteurs

10 h 30 à 11 h 30 Messe dominicale
16 h à 17 h         Messe 11 h 30 à 17 h          

Visites guidées

*Prestations à l'orgue offertes selon la demande des visiteurs

 

DSCN8508_WEB.jpg
DSCN8525_WEB.jpg
DSCN8526_Web.jpg

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2018 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.