Goto main content

Souper, conférence et ressourcement pour les couples

Nouvelles 2017-06-01
IMG_3690.jpg

Courtoisie

Programme du samedi 17 juin :

17 h 30 Accueil – Louise et Yvon Boucher

17 h 40 Mot de bienvenue - Ghislaine et Marc Beaudoin

17 h 45 Souper

17 h 55 Présentation du conférencier - Père Roger Landry

18 h – 18 h 30 Conférence par Réjean Lessard, prêtre et prédicateur sur la vie des époux Martin, leurs difficultés et leurs contradictions dépassées en Dieu

18 h 30 – 18 h 45 Questions d’éclaircissement sur la vie du couple Martin au conférencier

19 h - Animation par Louise, Yvon, Ghislaine et Marc

20 h - Animation par l'abbé Jean-Claude Demers

20 h 30 - Prière silencieuse des couples devant le reliquaire avec Marjorie et Stéphane Burgï

Le couple Louis et Zélie Martin a vécu les contradictions et difficultés que toute famille peut vivre, et a réussi à les dépasser en Dieu. N’ont-ils pas eu leurs propres blessures ? Zélie a souffert d’un grave manque d’affection dans son enfance, Louis aspirait à la vie consacrée et cela n’a pas abouti… Ils ont aussi subi la mort de plusieurs enfants, l’angoisse de la maladie avec le cancer de Zélie, l’éducation d’un enfant très difficile, la difficulté de concilier travail et vie de famille (Zélie travaillait aussi), le veuvage, la maladie psychiatrique pour Louis… Leur rayonnement était efficace et discret : ils accueillaient des pauvres chez eux, s’occupaient des malades et des mourants non croyants, recueillirent leurs parents, ce qui n’a pas dû être facile avec leurs cinq enfants à charge. N’oublions pas qu’ils avaient aussi à cœur l’extension du règne social du Christ. Tout ceci fut possible grâce à la messe quotidienne et en famille. L’humour de Louis et l’exigence de Zélie se complétaient admirablement. Dans la deuxième partie de leur existence, ils menaient une vie aisée, matériellement, et donnaient le surplus aux œuvres de charité. L’essentiel n’est pas de brûler son carnet de chèque mais de purifier son cœur! Ce contexte a été celui de leur sanctification, ce qui est très consolant pour nous.

À leur exemple, nous pouvons considérer que les blessures de la vie ne sont pas des obstacles mais des prétextes pour une vie meilleure… Louis et Zélie sont des modèles pour la spiritualité de la famille. N’avaient-ils pas les mêmes préoccupations que les foyers d’aujourd’hui ?

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2018 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.