Goto main content

Près de 1500 personnes ont participé au Mercredi rouge

Nouvelles 2018-12-07
Mercredi_rouge_1.jpg

« La première édition du Mercredi Rouge – #MercrediRouge – est un succès sur toute la ligne », estime Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’Aide à l’Église en Détresse Canada (AED), plus d’une semaine après l’événement qui, d’un océan à l’autre, a réuni près de 1500 personnes, dans au moins huit diocèses du pays, et ce, à l’occasion de la tenue de plus d’une soixantaine d’activités.

« Une réponse qui nous réjouit et qui nous permet de constater le désir extraordinaire de solidarité qu’ont les gens envers ceux dont le droit fondamental de liberté religieuse et de conscience n’est pas respecté », ajoute Mme Lalonde. « L’an prochain, nous donnons déjà rendez-vous aux gens de partout au pays, le mercredi 20 novembre 2019. Joignez-vous à ce mouvement mondial visant à sensibiliser à la persécution des chrétiens et au manque sérieux – extrême dans certains cas – de liberté religieuse dans près d’une quarantaine de pays. »

Sous la tempête

« Ce 21 novembre dernier, au cours de l’après-midi, la neige s’est faite abondante, accompagnée de vents violents », raconte Robert Lebel, prêtre responsable du pavillon interreligieux du Versant-la-Noël (sur la photo), situé à Thetford Mines dans le diocèse de Québec) et auteur-compositeur-interprète bien connu, entre autres pour le chant thème de la Journée mondiale de la Jeunesse de Toronto en 2002. « La forte poudrerie a rendu les déplacements difficiles et le mercure est vite descendu sous zéro! Mais l’équipe de Versant-La-Noël a choisi de ne pas annuler ni reporter la Vigile prévue en ce Mercredi Rouge. »

Dans un message envoyé à l’AED, il écrit aussi : « Malgré la température, une trentaine de personnes se sont rassemblées au pavillon œcuménique tout entier illuminé de rouge. Avec simplicité et en signe de solidarité, les gens ont porté du rouge et porté aussi les foulards proposés par l’Aide à l’Église en Détresse. Nous avons utilisé les textes préparés par l’AED, tant les textes de présentation de la situation mondiale que les textes bibliques et les intentions de prières. Bien sûr, nous avons partagé spontanément la prière et notre soirée fut toute ponctuée de chants : Intercession, Consolez mon Peuple, Rien jamais, Comme la Prunelle de tes yeux….

Merci aux responsables du bureau de l’AED de cette invitation à sensibiliser notre monde à ces persécutions interminables et à nous rendre solidaires par cette chaîne de prière. »

La cathédrale St. Michael à Calgary. 

Calgary : 58 activités

De l’autre côté du pays, à plus de 3 800 kilomètres, les diocésains de Calgary ont répondu avec un grand enthousiasme à l’appel lancé par l’AED et l’évêque, Mgr William Terrence McGrattan. « Ce sont 51 activités qui ont été organisées sur l’ensemble du territoire, et ce, toute la journée », indique le responsable de la pastorale de justice sociale pour le diocèse, Theodoric Nowak. « Essentiellement, des temps de prières étaient à l’horaire, ou bien encore, des paroisses ont décidé d’offrir la messe de la journée aux intentions des chrétiens persécutés et de souscrire aux objectifs du #RedWednesday. »

Monsieur Nowak, qui était également le principal promoteur de l’événement pour le diocèse, indique : « Les gens de notre diocèse ont à cœur de la liberté religieuse et ne peuvent concevoir que des personnes, incluant leurs frères et sœurs dans la foi, soient obligées de pratiquer en secret, ou pire, soient emprisonnées tout simplement parce qu’elles professent leur foi. Inconcevable pour nous! », ajoute-t-il. Selon lui, une autre raison est aussi qu’on trouve dans les paroisses « un grand nombre de personnes immigrantes provenant de ces pays où la liberté religieuse est sous pression. Ils comprennent très bien cette situation! », conclut M. Nowak.

Dans certaines écoles membres de commissions scolaires catholiques, dont à Medecine Hat, jusqu'à une centaine de jeunes ont participé à l’événement.

L’ambassade en rouge

Ailleurs au Canada, les archevêques de Toronto et Montréal ont tous les deux présidé des événements liés au #MercrediRouge. Dans la ville reine, le cardinal Thomas Collins a présidé une veillée de prière œcuménique, diffusée en direct sur les ondes de la chaîne catholique de télévision Sel et Lumière. À Montréal, Mgr Christian Lépine a présidé pour une cinquième année consécutive la messe pour les chrétiens persécutés. Celle-ci a été radiodiffusée sur les ondes de Radio VM, radio catholique dont le réseau rejoint une vaste partie du Québec. À Ottawa, la Conférence des évêques catholiques du Canada a illuminé de rouge ses bureaux, une façon pour elle de marquer son soutien aux chrétiens persécutés.

Enfin, l’ambassade de Hongrie à Ottawa (photo) a procédé à l’illumination de son édifice. Les chrétiens de Hongrie, lorsqu’ils vivaient sous un régime communiste, ont bénéficié du soutien de l’AED. Aujourd’hui, le gouvernement contribue à la reconstruction de villes et villages chrétiens dans la plaine de Ninive en Irak. En 2017, ce fut le premier pays membre de l’Union européenne à consulter Aide à l’Église en Détresse dans le cadre de projets de reconstruction pour cette région dévastée par l’État islamique.

En tout, 65 activités ont eu lieu dans au moins huit diocèses : Québec, Calgary, Toronto, Montréal, Ottawa, Rimouski, Saint-Jérôme et aussi loin que Hearst au nord de l’Ontario. « Il y a déjà des discussions pour l’an prochain! », dit Mme Lalonde. « L’enthousiasme dont on fait preuve les organisateurs d’activités est très encourageant pour cette activité de sensibilisation, d’information et de prière. À l’an prochain!

Source: Aide à l'Église en Détresse

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2018 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.