Goto main content

La foi chez les jeunes, un phénomène en construction... d'un oratoire!

Nouvelles 2020-01-16
IMG_2650_Web.jpg

Texte tiré de la revue Ensemble

Hiver 2019-2020

Lorsque les gens arrivent sur le Camp Beauséjour et voient les travaux qui se sont tramés en face du pavillon central, ils demandent qu’est-ce que cette construction ? Un oratoire ! Plusieurs sont confus et intrigués ! Plus ils veulent en savoir et plus ils sont impressionnés.

La construction d’un oratoire est assez exceptionnelle au Québec actuellement. Ce qui les touche encore plus est le fait que la réalisation de ce lieu de prière a été possible grâce à la contribution de nombreux donateurs et bénévoles. De la sélection des luminaires à la confection des arches en bois, plusieurs y ont mis leur grain de sel par leurs dons ou leur savoir-faire. C’est la contribution de tous qui a soulevé ces murs.

Les débuts du projet

Lors du Chapitre général des Frères du Sacré-Cœur, à Rome, en 2012, chaque province religieuse de la communauté devait cibler le plus grand besoin des jeunes de son pays. Au Canada, les jeunes ont peu d’occasions d’entendre parler de Jésus-Christ. Devant ce vide religieux, notre discernement nous a menés à prioriser l’évangélisation des jeunes. Les Frères du Sacré-Cœur ont donc mandaté le Camp Beauséjour pour répondre à cet appel d’annoncer l’Évangile aux jeunes et aux familles.

Mais « Comment cela se fera-t-il ? » (Luc 1:34) a été notre première réaction ! L’Esprit est à l’œuvre et les besoins sont grands. Depuis 2014, le Camp connaît une importante croissance de ses activités pastorales jeunesse et familiale. Avant même que 2019 ne s’achève, nous avons déjà reçu plus de 3 000 jeunes par jour pour ce volet et de plus en plus de jeunes animateurs et animatrices nous prêtent main-forte. Plusieurs de ces groupes sont animés par notre équipe de frères et de moniteurs, les autres ont leur propre organisation.

Situé sur une base de plein air, la mission d’annoncer Jésus-Christ aux jeunes se jumelle parfaitement avec les activités aquatiques, d’hébertisme, de baby-foot géant, de randonnées à la grotte ou à la montagne, les marches aux flambeaux, les feux de camp, les grands jeux et les soirées animées. Il va de soi que la fraternité se développe entre tous !

Avec le temps, les groupes pour les séjours chrétiens sont de plus en plus nombreux. Le besoin d’un lieu pour la prière, les eucharisties, les soirées Taizé, soirée de louange se multiplient et avec elle, à chaque fois, une chapelle temporaire à monter, démonter, remonter, et ainsi de suite. À ces formes de célébrations s’adjoint une autre demande, celle de prier avec les frères. La construction d’un lieu de prière était évidente.

Un jeune adulte a suggéré que l’oratoire porte le nom de la première œuvre des Frères du Sacré-Cœur : « Le Pieux-Secours ». Ce n’est pas le seul legs de nos missions antérieures qui composent ces murs ! Cinquante ans de vie de prière les arborent, pourtant l’Oratoire n’a même pas cinq mois ! Comment ? Mort-résurrection, les bancs de chapelles de Rimouski et Arthabaska ont été recyclés en lambris de chêne pour ajouter à la beauté et la sainteté du lieu. Sur le plan architectural, nous avons voulu un bâtiment très fenestré qui permet un regard sur la nature. Le bois des arches du plafond et de la finition extérieure sont prélevés sur le camp.

La bénédiction de l’oratoire Le Pieux-Secours a lieu le 14 décembre 2019.

Frère Jasmin Houle, s.c.

Charles-Antoine Dupuis

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2018 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.