Goto main content

Comment éveiller mon enfant au pardon?

Nouvelles, Paroisse 2018-12-11
Itineraire_pour_les_familles-Livret5-Eveil-Pardon-2.jpg

Nous avons créé un nouvel itinéraire pour les familles. Il s’adresse aux parents : Comment éveiller mon enfant au pardon ?

« Très tôt, votre enfant peut faire l’expérience du pardon. Bien qu’il soit difficile pour lui de s’excuser quand il fait une erreur, il est possible de l’accompagner pour lui faire comprendre les effets positifs du pardon dans la vie relationnelle de la famille… »

Ce livret est conçu pour vous soutenir afin d’éveiller votre enfant aux langages du pardon dans la vie quotidienne :

Je m’excuse!
J’ai mal agi!
Que puis-je faire pour arranger les choses?
Je vais essayer de ne pas recommencer!
Acceptes-tu de me pardonner?
Les bons et les mauvais choix
Les règles de vie dans la famille.
 

Voici le témoignage d'une maman qui a parcouru ce livret :

Quel beau livret d'éveil à la foi!  C'est une mine d'informations pour les parents.

Cela me rappelle une anecdote...

Grand-maman vient garder les enfants à la maison à l'heure du souper.  Elle demande à Émile, 5 ans, d'arrêter de jouer à l'ordinateur.  Émile refuse!  Grand-maman répète, mais Émile est toujours décidé à poursuivre sa partie.  Grand-maman se fâche et crie à Émile que cela suffit et qu'il doit cesser à l'instant.  Émile arrête de jouer et boude.  Il est fâché, triste et déçu.  Grand-maman est satisfaite de s'être fait obéir, mais commence à regretter sa colère envers Émile.  Plus tard dans la soirée, elle prend un moment pour revenir sur la situation avec Émile et lui expliquer avec des mots à sa portée la situation.  Elle demande pardon à Émile de s'être emportée et d'avoir crié après lui.  Émile est toujours fâché, mais il écoute et comprend.  À notre retour, grand-maman m'explique la situation pendant que je la reconduis chez elle.  À mon retour, je discute avec Émile.  Je lui explique, à ma façon, que grand-maman a le droit de lui demander de cesser de jouer.  Je lui explique que comme elle lui a demandé pardon pour avoir crié, il serait dans son intérêt de lui pardonner et de s'excuser pour son comportement.  Après une longue discussion avec mon fils, il finit par dire: "ok, je vais l'appeler...".  Soulagée et convaincue d'avoir transmis le sens du pardon, je lui tends l'appareil après avoir signalé.  Puis, Émile dit : "Allo grand-maman, c'est Émile!.  Je t'appelle pour te dire que je m'excuse et que je te pardonne, mais que je ne t'aime encore pas!"  Aoutch!!!  Pauvre grand-maman!  Mais je l'ai entendue pouffer de rire au téléphone lorsque j'ai repris le combiné...  Depuis ce jour, elle raconte cette histoire à toutes les semaines de sa vie.  Elle, fidèle chrétienne, qui a mis en pratique les enseignements de Jésus toute sa vie, comprend très bien qu' Émile n'était tout simplement pas prêt à pardonner!  Il a tout de même fait plaisir à sa mère!

À 5 ou 6 ans, les enfants sont au paroxysme de l'égocentrisme dans leur vie.  C'est tout un défi de les amener à ressentir de l'empathie.  Je pense que toute transmission de valeur, de leçon, de choix de vie commence par le principe simple de donner l'exemple d'abord.  En nous observant, l'enfant construit son sens critique, sa morale.  Plus les gestes et paroles sont empreintes d'amour, plus l'enfant se construit, s'ouvre et s'épanouit.  Personnellement, j'aime beaucoup utiliser la littérature jeunesse pour amener les enfants à réfléchir, à se construire du sens et à observer toutes les facettes.  Les personnages vivent des sentiments, sont soumis à des règles, s'excuses, demandent pardon, trouvent des solutions pour réparer, etc.  Ce n'est pas étonnant que les jeunes enfants demandent qu'on leur lise les mêmes histoires continuellement.  C'est qu'ils en retirent des leçons, se reconnaissent, s'identifient, comprennent le point de vue des autres, etc.    La littérature enfantine est tellement riche, je trouve toujours des livres pour chaque situation de la vie.  D'ailleurs, n'était-ce le moyen privilégié de Jésus?  Il utilisait abondamment les paraboles pour faire comprendre ses propos aux gens.  C'est donc un moyen d'époque et d'actualité!!!     (témoignage de Marie-Andrée)

Pour vous procurer ce livret :
Ghislaine Rigolt Beaudoin, pastorale des familles
819 563-9934, poste 416
grigolt@diocesedesherbrooke.org

130, rue de la Cathédrale
Sherbrooke (Québec)  J1H 4M1

Téléphone  : 819 563-9934
Télécopieur : 819 562-0125

© 2018 Diocèse de Sherbrooke, Tous droits réservés.